Écrit par Nature&Survie Catégorie : Randonnée

5 conseils pour bien préparer une randonnée

préparer randonnée personnes montagne

Même si vous n’avez aucune expérience dans le domaine, cette activité est à votre portée. Vous n’avez pas besoin de compétences particulières : il suffit simplement de savoir marcher et se repérer. C’est un excellent moyen de s’aventurer dans la nature et de faire de l’exercice.

Ces quelques conseils vous aideront à planifier votre première randonnée pour pouvoir en profiter pleinement. 

Conseil n°1 : faire le choix de la randonnée 

Pour choisir votre randonnée, sachez que gagner en endurance prendra du temps. Plus vous allez pratiquer et plus vous pourrez parcourir de longues distances sans trop d’efforts. Cependant, vous devez pouvoir évaluer votre niveau dans le domaine et le temps que vous vous sentez capable de parcourir au fur et à mesure de votre progression.

Le niveau de difficulté de la randonnée 

Il faudra des aptitudes physiques différentes selon le niveau de difficulté d’une randonnée. Il faut prendre en compte la longueur des étapes, les dénivelés et la difficulté du parcours de randonnée. Il faut donc que le type de randonnée que vous allez choisir soit à la fois adapté à vos aptitudes techniques et à vos aptitudes physiques.

Sélectionner un niveau de difficulté adapté vous permettra de profiter au maximum de votre randonnée. Voici les différents niveaux de difficulté possibles en randonnée : 

  • niveau facile : de 2 et 4 heures de marche avec moins de 500 mètres de dénivelé ;
  • niveau moyen : de 3 à 5 heures de marche avec entre 500 et 800 mètres de dénivelé ;
  • niveau difficile : de 4 et 8 heures de marche avec entre 800 et 1500 mètres de dénivelé ;
  • niveau expert : de 10 à 12 h de randonnée avec plus de 1500 mètres de dénivelé . 

La durée de la randonnée 

Pour calculer la durée totale de la randonnée, il faut prendre en compte le temps de réalisation de chaque étapePour effectuer le calcul de la durée de votre randonnée vous devez prendre en compte : 

  • la distance à parcourir du point de départ jusqu’à l’arrivée ;
  • la hauteur et les variations de dénivelé ;
  • la nature du terrain de randonnée (sec, humide ou enneigé) ;
  • le type de randonnée (un ou plusieurs jours) ;
  • le nombre de randonneurs présent sur la randonnée ;
  • la forme physique des randonneurs.

Conseil n°2 : connaître son groupe de randonneurs 

Lors d’une première randonnée il est important de connaître le groupe de marche qui nous accompagnera. Il faut donc se renseigner au préalable sur le profil de tous les marcheurs pour organiser le déroulement de la randonnée. Pour s’organiser, il est important de connaître l’expérience et les aptitudes de chacun et de planifier les différents rôles qu’auront les randonneurs présents.

L’expérience et les aptitudes de chacun 

Savoir l’expérience et les aptitudes de chacun des membres du groupe permet d’identifier leurs forces et leurs faiblesses pour savoir comment les différents profils pourront être combinés. Vous pouvez donc vous poser un ensemble de questions précises pour en savoir plus sur chacun des membres du groupe. Voici les éléments qu’il faut prendre en considération : 

  • Quelle est la taille du groupe de randonneurs ?
  • Quelle est la condition physique de chaque membre du groupe ?
  • Quel est leur âge ?
  • Quelle est l’expérience dans le domaine de chacun ?
  • Quels sont les problèmes de santé ou les handicaps connus ?
  • Est-ce que le groupe a des personnes plus vulnérables ?

Le rôle de chacun à l’intérieur du groupe 

Pour pouvoir faire une randonnée dans le temps imparti établi au départ, il faut s’assurer d’une bonne cohésion du groupe en déterminant le rôle de chacun. Pour cela, il est important de se poser quelques questions qui permettront de structurer la vie du groupe pendant la randonnée. 

Voici les questions que vous devez vous poser avant de commencer votre randonnée : 

  • Est-il nécessaire de nommer un chef de groupe ? si oui, quelle personne ?
  • Est-ce que tout le monde est d’accord pour recevoir des directives ?
  • Qui se chargera de l’organisation de la randonnée ?
  • Quelles doivent-être les responsabilités de chacun au sein du groupe ?
  • Est-ce que chacun a les connaissances nécessaires pour le rôle qui lui a été attribué ?
  • Quels sont les frais qu’il faudra mettre au commun ?

Conseil n°3 : sélectionner le matériel à emporter 

Avoir un matériel adapté pour une randonnée est la condition nécessaire pour une randonnée réussie. Il faut d’abord penser à l’aspect technique avant de se concentrer sur l’aspect esthétique. Cela inclut de faire attention à ce que le matériel sélectionné soit en bon état, facilement transportable et adapté au type de randonnée que vous allez entreprendre. Il est donc totalement inutile de prendre du matériel qui ne fera que vous encombrer.

L’équipement pour faire de la randonnée

Pour faire de la randonnée dans de bonnes conditions, il est important de prendre du matériel de randonnée adapté au terrain et aux conditions météorologiques changeantes. Cela vous permettra de pouvoir vous sentir en sécurité en bénéficiant d’un maximum de confort.

Il faut que cet équipement soit adapté à la durée de la randonnée que vous allez entreprendre. Pour une randonnée réussie, il est important de se munir du matériel suivant : 

  • un sac à dos : il vous permettra de transporter l’ensemble du matériel dont vous aurez besoin ;
  • des bâtons de marche : ils vous seront utiles dans les montées et les descentes raides ;
  • des chaussures montantes : elles vous permettent de limiter les risques de blessures ;
  • une veste coupe-vent : elle vous permettra de vous mettre bien au chaud en toute circonstance ;
  • une lampe frontale : elle vous permettra de pouvoir voir dans le noir sans avoir à la tenir ;
  • un couteau multifonction : il est utilisable pour des usages divers et variés.

Le matériel pour cuisiner en randonnée

Vous allez devoir choisir un matériel de cuisine léger et compact en toutes circonstances. Il faudra prendre plus ou moins de matériel selon la durée de la randonnée. Le plus important est de planifier vos repas sur toute la durée de votre randonnée. Il faudra donc se munir du matériel suivant pour cuisiner : 

  • une popote : elle permet de vous faire facilement à manger ;
  • un kit d’assaisonnement : il permet de donner du goût à vos aliments ;
  • des réchauds de camping à gaz : ils permettent de chauffer rapidement votre nourriture ;
  • des cartouches de gaz : elles permettent de recharger votre réchaud à gaz ;
  • un allume-feu : il permettra au bois de prendre plus facilement ;
  • des repas complets lyophilisés : ils vous permettent de pouvoir déguster une nourriture diversifiée. 

Conseil n°4 : bien préparer son itinéraire 

Une fois que vous avez décidé la destination de votre randonnée, il vous faudra vous faire un itinéraire. Vous pouvez trouver des guides qui tracent l’ensemble de votre itinéraire pour trouver celui que vous allez suivre. Cet itinéraire pourra être inscrit sur votre GPS de randonnée afin que vous puissiez vous repérer sans problème et suivre les chemins que vous avez pré-rentré. 

Les différentes étapes journalières

Cette notion d’étapes est importante pour mesurer l’effort impliqué dans une randonnée. Une activité sportive pas assez intense sera la principale source de fatigue. Il vous sera difficile de récupérer des petites douleurs, des débuts de tendinite, ou encore des blessures dues aux équipements lorsque l’on repart chaque jour. Il faut donc planifier les différentes étapes journalières de votre randonnée : 

  • des étapes d’échauffement au début de la randonnée ; 
  • des étapes de réalisation d’un nombre important de kilomètres par jour ;
  • des étapes de semi-repos au moins tous les quatre jours ; 
  • des étapes avec plus ou moins de dénivelé ; 
  • des étapes avec un parcours sur des sentiers plus ou moins abruptes ;
  • des étapes avec des efforts plus ou moins intenses. 

L’approvisionnement en eau et en nourriture 

Le ravitaillement est l’élément qui vous permet de bénéficier d’une bonne autonomie en randonnée. Il est donc indispensable lors de la préparation de votre itinéraire de bien planifier la quantité d’eau et de nourriture dont vous aurez besoin pour savoir comment vous allez pouvoir vous approvisionner. Voici quelques petites astuces utiles en randonnée pour ne jamais être en manque de quoi que ce soit : 

  • remplir d’eau une gourde filtrante lors de chaque étape ; 
  • repérer les fontaines d’eau potable
  • utiliser des systèmes de filtration d’eau ou des pastilles de purification
  • récupérer des fruits sauvages en montagne ; 
  • savoir à quel endroit trouver des fruits séchés ou des fruits secs à coques ;   
  • rechercher des endroits d’approvisionnement en produits déshydratés.

Conseil n°5 : organiser le budget à allouer

Les particularités de votre randonnée 

Il est important de connaître les éléments essentiels pour la réalisation de votre randonnée. Allez-vous beaucoup investir dans le transport pour votre départ et votre arrivée ? Devez-vous passez par l’autoroute ou par les petites routes pour vous rendre sur le lieu de départ ? Avez-vous besoin de faire quelques démarches en plus pour organiser certains aspects de votre randonnée une fois sur place ?

Voici une liste des éléments à considérer pour vous lancer dans une randonnée : 

    • le transport : il vous faut connaître les frais pour l’aller et le retour ;
    • le forfait de balises GPS : il faut pouvoir mettre un prix convenable pour une balise GPS ; 
    • le remplacement du matériel de marche : il est important de consacrer un budget pour remplacer des bâtons cassés ou des chaussures usées ; 
    • le transport pour les endroits qui sont difficiles d’accès à pied : il faut regarder le pourcentage du trajet qui sera en hors-sentiers ; 
    • les frais de refuge : il faut estimer les frais que vous allez devoir allouer pour un hébergement ; 
  • le prix du permis de randonnée : il dépend du type de randonnée que vous allez effectuer et de sa durée.

La sélection d’un hébergement ou plusieurs hébergements

Il est important de prévoir à l’avance les endroits dans lesquels vous allez dormir afin de ne pas dépasser votre budget de départ. Vous devez donc choisir si vous préférez dormir dans des hébergements simples ou luxueux ou bien alterner les deux. 

Si vous ne prévoyez pas votre hébergement un minimum à l’avance, vous risquez de tomber sur des locations qui ne correspondent pas à vos critères. Vous pouvez donc opter pour plusieurs solutions d’hébergement du moins cher au plus cher : 

  • le bivouac : dormir sous une tente en bord de mer, en montagne ou en plaine ;
  • le couchsurfing : être hébergé gratuitement chez un hôte ;
  • les cabanes non-gardés : dormir en ayant pour équipement une table, une estrade et un plancher en bois ;
  • les refuges gardés : avoir un gardien à contacter en cas de problème ;
  • les gîtes d’étapes : avoir une cuisine équipée pour faire votre repas ; 
  • l’hôtel : C’est l’option de secours si vous ne trouvez aucun hébergement lors de votre séjour. 

Nous espérons que tous ces petits conseils vous aideront à profiter pleinement de votre première randonnée.

À très bientôt !

(Visited 257 times, 1 visits today)
Close