Écrit par Nature&Survie Catégorie : Randonnée, Adventure, How To, Interesting

Comment faire son sac à dos de randonnée ?

image d'un sac à dos bien organisé et d'un homme partant en randonnée dans la montagne

Avec nos conseils pour organiser l’espace dans votre sac de randonnée : transporter une charge lourde ne devrait pas vous paraître insupportable.

Afin de profiter pleinement d’une randonnée en sac à dos, il faut commencer par apprendre à le charger correctement. De nombreuses considérations entrent en jeu pour bien remplir son sac à dos. Vous devez déterminer la capacité du sac, équilibrer son contenu et garder les objets essentiels à portée de main pendant la randonnée. Nous allons vous présenter tout ce que vous devez savoir concernant l’ordre de rangement, la répartition du poids, l’organisation et l’accessibilité, l’imperméabilisation de votre équipement, etc. Par ailleurs, si vous voulez connaître tous nos meilleurs choix, il suffit de consulter notre article sur les meilleurs sacs à dos. En attendant, pour vous assurer d’avoir tout ce dont vous avez besoin, découvrez notre check-list spécial sac à dos.

1. Organiser le sac à dos de randonnée

Si vous êtes à la recherche d’un mode d’emploi simple pour charger votre sac à dos, voici un bon point de départ. Dans les rubriques ci-dessous, nous expliquons les raisons de suivre un ordre particulier. Cependant, les détails n’intéressent pas tout le monde. Ici, nous allons vous présenter les cinq composants de votre sac à dos :  le fond, le milieu et le haut du compartiment principal, les poches externes et les points d’attache externes. Puis, nous vous expliquerons le choix de l’emplacement de chaque équipement.

A. Le fond du compartiment principal

Le fond du compartiment principal comprendra les articles de camping encombrants auxquels vous n’aurez pas besoin d’accéder pendant la journée :

  • un sac de couchage ;
  • un coussin d’air ; 
  • des couches supplémentaires ;
  • des chaussures ou chausson de camping ;

Cette partie du sac se trouve au niveau de votre taille. Il n’est donc pas judicieux pour vous de la charger avec vos objets les plus lourds. Certains sac à dos ont donc des compartiments séparés avec un accès extérieur par fermeture éclair. Cela est dû au fait qu’un sac de couchage se place au fond du sac à dos. Cependant, pour les sacs les plus étroits, il est préférable de dézipper la cloison interne et de combiner le fond avec le compartiment principal.

B. Le centre du compartiment principal

Vos objets les plus lourds auxquels vous n’aurez pas besoin d’accéder pendant la journée :

  • un réchaud de camping ; 
  • du carburant ; 
  • un set de cuisson ; 
  • vos provisions (à l’exception de vos encas de la journée) ; 
  • tout matériel supplémentaire (corde, harnais, chaussures d’escalade, etc…) ;
  • une tente (elle se range en haut et au milieu) ; 
  • un réservoir d’eau.

Vous devez placer vos articles les plus lourds au centre du compartiment principal. Cet équipement étant plus rigide que les articles souples du fond, il est préférable de jouer à Tetris ici jusqu’à ce que la plupart des espaces soient comblés et que les articles s’emboîtent parfaitement. Nous aimons placer la tente vers le haut au milieu, ce qui permet de la récupérer plus facilement en cas d’averse surprise. Et avant de commencer à organiser le compartiment central, assurez-vous de charger votre réservoir d’eau dans sa pochette (ce n’est pas drôle d’essayer d’intercaler de force 2 litres d’eau dans le dos d’un sac entièrement chargé).

C. Le haut du compartiment principal

Vous pourrez placer en haut du compartiment principal de plus petits objets encombrants auxquels vous pourriez avoir besoin d’accéder tout au long de la journée sur le sentier :

  • des nappes ; 
  • des vêtements de pluie ; 
  • une trousse de premiers secours ; 
  • un filtre à eau/purificateur d’eau ;
  • un kit de toilette.

D. Les poches extérieures

Les poches extérieures hébergent les petits objets auxquels vous pourriez avoir besoin d’accéder tout au long de la journée :

  • des encas ;
  • de la crème solaire ; 
  • un stick à lèvres ; 
  • des lunettes de soleil ; 
  • une carte, une boussole et un GPS ; 
  • des bouteilles d’eau ; 
  • des gants ; 
  • un spray aérosol ; 
  • un imperméable ; 
  • une trousse de toilette ; 
  • une lampe frontale ; 
  • des équipements imperméables.

Les sacs à dos modernes sont dotés de diverses poches externes, allant du traditionnel couvercle supérieur aux poches de rangement latérales et frontales, en passant par les poches frontales à fermeture éclair, les poches de ceinture, etc. Certaines poches de rangement sont même dotées de drains intégrés, ce qui en fait des endroits parfaits pour ranger du matériel humide. Nous reviendrons plus en détail sur la répartition du poids ci-dessous, mais faites attention à ne pas stocker d’objets lourds dans vos poches externes, en particulier celles situées à l’avant du sac.

E. Les points d’attache externes

Les points d’attache externes permettent de fixer des objets légers mais encombrants que vous souhaitez garder à portée de main ou qui sont tout simplement trop grands ou trop pointus pour tenir dans votre sac : 

  • des chaussures de camping ;
  • un chapeau ; 
  • des bâtons de trekking ; 
  • un piolet ; 
  • un tapis de couchage en mousse ; 
  • des piquets de tente.

La plupart des sacs à dos disposent d’une série de points d’attache externes, notamment des marguerites, des porte-piolets de randonnée, des boucles pour piolet, des sangles de compression, etc. Cela dit, vous voudrez limiter la quantité de matériel que vous stockez à l’extérieur. Pourquoi ? Avant tout parce-que devoir ranger du matériel à l’extérieur de votre sac est un signe révélateur que vous avez dépassé la limite de charge et que vous devez réduire votre équipement. Deuxièmement, le poids qui n’est pas concentré près du cœur de votre corps peut créer une charge déséquilibrée. Et en définitive, les articles stockés à l’extérieur du sac risquent davantage d’être perdus ou endommagés.

2. La répartition du poids

L’ordre de rangement figurant ci-dessous est largement régi par un principe clé : une charge équilibrée est une charge plus légère. C’est pourquoi il est préférable de placer vos affaires les plus lourdes au milieu du sac, près de votre corps, entre vos épaules et votre taille. De même, évitez de placer les affaires les plus lourdes vers l’extérieur du compartiment principal (loin du dos) ou à l’extérieur, car leur poids peut vous faire pencher vers l’avant ou vers l’arrière et vous déséquilibrer. C’est pourquoi vous devez veiller à équilibrer le poids du sac d’un côté à l’autre. Cela aura un impact important sur le confort sur le sentier.

Généralement, vos articles les plus lourds seront votre nourriture et votre eau. Si vous transportez une corde pour l’escalade ou la randonnée glaciaire, il est préférable de la placer au milieu du sac et près du corps. En outre, le centre de gravité de chaque personne est différent : les personnes ayant des épaules larges, par exemple, auront probablement un centre de gravité plus élevé que celles ayant des hanches plus larges. Dans l’ensemble, vous devrez ajuster votre charge de manière à ce que votre poids soit bien équilibré au niveau de votre centre de gravité (pour cette raison, les femmes placent souvent les articles les plus lourds plus bas dans leur sac).

3. Le rangement et l’accessibilité

Outre une charge bien équilibrée, il est important que votre équipement soit organisé pour vous faciliter l’accès à certains articles pendant vos déplacements. Pensez à ce dont vous pourriez avoir besoin au cours d’une journée sur le sentier : des collations, de la crème solaire et des lunettes de soleil, de l’insecticide, une veste ou un pull de pluie, un filtre ou un purificateur d’eau, une trousse de premiers soins, etc. Veillez à bien repérer ces articles et à les placer sur le dessus de votre sac ou dans l’une des poches extérieures. Nous aimons même placer notre tente vers le haut de la section centrale de notre sac, au cas où le temps se gâte pendant la journée. Enfin, n’oubliez pas de tenir compte de la répartition du poids lorsque vous organisez votre sac. Par exemple, il est préférable de ranger vos chaussures de camping lourdes ou votre Nalgene d’un litre dans les poches latérales inférieures de votre sac au lieu de les attacher à l’arrière.

4. Combler les espaces vides     

Lorsque nous faisons notre sac à dos, on considère son contenu comme des pierres ou du sable. Les rochers sont des articles avec des formes fermes : un kit de cuisine, une tente de randonnée serrée, par exemple. Le sable fait partie des articles les plus malléables, comme un sac de couchage ou une tente non emballée, une doudoune ou des vêtements de pluie. Dans chaque compartiment (en bas, au milieu et en haut), vous placerez d’abord les objets “rocheux”, puis vous les entourez de “sable”. Par exemple, on peut placer un sac de couchage et un matelas (tous deux dans des sacs de rangement) au fond du sac, puis remplir les petits espaces avec notre peluche de camping. Ensuite, on ajoute un kit de cuisine et du carburant, puis on remplit les côtés et le dessus avec un imperméable pour combler tous les trous.

Bien que cette technique exige d’utiliser certaines pièces d’équipement d’une manière peu traditionnelle, c’est la méthode la plus efficace que nous ayons trouvée pour créer un sac vraiment serré (ce que nous aimons). Cependant, gardez à l’esprit que vous devrez faire preuve d’une extrême douceur lorsque vous bourrerez ces articles, et que certains équipements ultralégers seront trop fragiles pour cette tâche. Et si vous préférez conserver votre matériel dans des sacs de rangement, vous pouvez toujours utiliser cette méthode en superposant des articles fermes à du matériel plus souple (un sac de couchage en vrac, par exemple).

5. Les sangles de compression

Elles sont généralement situées sur les côtés du sac. Elles comblent les espaces vides à l’intérieur du sac et ramènent le poids le plus près possible du dos

Leur fonctionnement : il faut les desserrer avant de charger votre sac, puis les resserrer une fois que tout votre matériel est à l’intérieur. Si votre charge est très faible par rapport à la capacité de votre sac (par exemple, un sac de 60 litres à moitié plein), il est souvent utile de mettre tout le contenu à l’intérieur, de poser le sac sur son panneau arrière et de s’assurer que le matériel est bien réparti, puis de resserrer les sangles de compression de chaque côté. Cela vous permettra de garder votre équipement bien équilibré et près de votre dos, contrairement à une charge courte et solide qui concentre tout son poids sur votre corps.

6. Imperméabiliser votre équipement

Il est rare qu’un sac à dos soit totalement imperméable, même si beaucoup sont recouverts d’une finition hydrofuge durable (DWR) qui résiste à l’eau et l’empêche de s’infiltrer dans le tissu pendant un certain temps. Cependant, si vous faites des randonnées sous la pluie ou dans des environnements particulièrement humides, nous vous recommandons d’imperméabiliser votre équipement de l’une des deux façons suivantes. Notre méthode préférée a fait ses preuves pendant plusieurs saisons de guidage sur la côte humide de la Colombie-Britannique. Elle consiste à doubler l’intérieur de votre sac d’un grand sac à ordures. Ces sacs sont suffisamment solides pour résister aux perforations, ils sont totalement étanches et très bon marché. Une autre option consiste à utiliser une housse de sac standard comme l’UltraLight Pack Raincover d’Osprey, qui s’enroule autour de l’extérieur de votre sac plutôt que de recouvrir l’intérieur.

7. Quelle est la capacité idéale pour vous ?

Nous pourrions parler indéfiniment de la façon de remplir votre sac à dos, mais si vous n’avez pas une capacité suffisante, vous n’irez pas très loin sur le sentier. Mettre 50 litres d’équipement dans un sac de 40 litres est une recette pour le désastre : non seulement vous aurez une mauvaise répartition du poids, mais vous risquez également de dépasser la capacité de charge du sac (une garantie d’inconfort). Cela dit, un sac trop grand n’est pas idéal non plus. Il concentrera tout le poids vers le bas et supportera mal votre charge.

N’oubliez pas que l’équipement varie d’une personne à l’autre. Par exemple, les minimalistes et les adeptes de l’ultra-léger se contentent souvent d’un équipement minimal et d’articles ultralégers, tandis que les randonneurs plus soucieux de leur confort optent généralement pour un équipement légèrement plus volumineux et quelques articles de luxe. En outre, certains randonneurs devront porter plus que leur part de la charge du groupe. Cela dit, voici nos recommandations concernant la capacité des sacs en fonction de la durée de votre voyage.

  • une nuitée : 35-55 litres ;
  • un week-end (2-3 nuits) : 45-70 litres ;
  • des voyages prolongés (plus de 3 nuits) : 60+ litres.

Par ailleurs, pour connaître nos meilleurs choix pour toutes ces capacités, consultez notre article sur les meilleurs sacs à dos.

Nous vous remercions de nous avoir lu ! 

Á très bientôt !

(Visited 15 times, 2 visits today)
Close