Écrit par Nature&Survie Catégorie : Camping

Faire un feu de camp en toute sécurité !

feu de camp campfire

Allumer un feu est une compétence essentielle à la survie. Savoir faire du feu vous sera utile dans de nombreuses situations.

Mais quelle est la bonne façon d’allumer et d’éteindre un feu de camp pour ne pas déclencher accidentellement un feu de forêt ? Faites preuve de prudence, choisissez les bons matériaux et assurez-vous de l’éteindre complètement. 

Suivre les règles et les règlements locaux

Assurez-vous que les feux de camp sont autorisés dans l’endroit où vous vous trouvez.

Bien que faire un feu de camp puisse sembler une évidence pour certains lors d’une excursion en plein air, vous devez savoir à l’avance si l’endroit où vous allez camper autorise les feux.

Certains campings et forêts ne les autorisent que dans des emplacements désignés, d’autres vous laisseront le faire où vous voulez. Certains interdisent complètement les feux de camp, souvent dans des zones à risque ou sujettes aux incendies. Parfois, il s’agit d’une règle permanente ou d’une interdiction saisonnière, en période de sécheresse.

Ne faites jamais de feu de camp là où il est interdit d’en faire, mais si vous y êtes autorisé, commencez par faire le point sur votre environnement. Si la zone est particulièrement sèche, il n’est peut-être pas judicieux d’allumer un feu, quelles que soient les règles en vigueur.

Il en va de même pour le vent, qui peut transporter des braises chaudes plus loin que vous ne le pensez, jusqu’à un kilomètre dans des conditions très venteuses.

Choisir un endroit sûr 

Il faut aussi s’assurer de faire un feu de camp en toute sécurité. Si les conditions sont favorables et que les feux sont autorisés, faites toujours le vôtre dans une aire spécialement faite pour les feux ou un espace désigné, s’il y en a un. 

Si ce n’est pas le cas, choisissez un endroit plat, situé à au moins 4,5 mètres des tentes, des arbres ou du matériel de camping. N’oubliez pas de regarder en l’air pour vérifier qu’il n’y a pas de branches basses ou d’autres débris inflammables autour de la zone. Si il y en a, ratissez-les tous de manière à laisser une zone de terre de 1,5 mètre de chaque côté du feu.

Commencez toujours par avoir une source d’eau à proximité, comme un seau ou plusieurs bouteilles d’eau pleines, ainsi qu’une petite pelle pour éteindre le feu. En cas de début d’incendie, vous ne perdrez pas de temps à l’éteindre.

Suivez ces différentes étapes pour faire un feu de camp en toute sécurité. 

Construisez votre feu avec soin

Pour faire un feu vous devez avoir du bois, mais où le trouver ?

Il existe plusieurs façons de trouver du bois en camping, mais elles dépendent de l’endroit où vous restez. Dans un camping aménagé, vous pourrez probablement acheter du bois et des allume-feux au magasin du camping. Voici quelques conseils à suivre sur les choses à faire et à ne pas faire pour trouver le bois idéal pour votre feu de camp :

  • Si vous devez ramasser du bois, ne coupez jamais d’arbres ou de branches vivantes. 
  • Ne déracinez pas les arbustes ou les buissons car ils peuvent abriter des animaux sauvages et des insectes.
  • Ne ramassez que du bois mort qui n’est pas plus gros que votre poignet et seulement s’il n’y a pas de restrictions affichées à ce sujet : vérifiez les panneaux dans les campings, près des points de départ des sentiers ou sur les sites des parcs.
  • Assurez-vous que le bois n’est plus vert, car le bois qui n’a pas eu le temps de sécher ne brûlera pas. Vous pouvez savoir si le bois est vert en le pliant. S’il se plie sans casser, il est probablement trop humide, mais s’il se casse facilement, il est mort, sec et prêt à brûler.

Attention toutefois à la surexploitation. Lorsqu’une zone a été vidée de tout son bois mort et abattu, ça peut avoir un effet significatif sur l’écosystème. En effet, la dégradation et la décomposition de la végétation morte sont des étapes essentielles au maintien de la biodiversité.

Pour éviter que cela ne se produise, éloignez-vous de votre campement en marchant pendant quelques minutes et ramassez du bois dans une zone environnante plus vaste. Laissez les grosses branches tombées là où elles sont et ramassez plutôt de petites branches.

Utilisez un briquet pour faire brûler une brindille pour la mettre dans un nid ou utilisez une pierre à feu directement sur les branches et les combustibles secs (feuilles, herbe, etc.). 

Une fois le feu allumé, ajoutez lentement des branches ou des bûches et ne laissez jamais votre feu sans surveillance.

Ne brûlez pas de déchets ou d’objets qui ne sont pas en bois, car souvent ils ne brûlent pas du tout, peuvent déclencher des feux de forêt en s’enflammant rapidement et en s’éloignant du feu (assiettes en carton et serviettes de table) ou peuvent créer des fumées toxiques.

En fait, les objets couramment brûlés, tels que les mégots de cigarettes, les emballages de bonbons  et les objets en plastique, rejettent dans l’atmosphère des toxines dangereuses telles que le cadmium, le plomb et le mercure.

Nombre de ces toxines sont des cancérigènes avérés et sont dangereuses si elles sont ingérées ou inhalées par des personnes ou des animaux.

Éteindre complètement son feu

Lorsqu’il est temps d’éteindre votre feu, laissez le feu se consumer et se transformer en cendres. Ensuite, versez beaucoup d’eau sur les braises et les charbons, en les noyant entièrement. Si vous n’avez pas assez d’eau à votre disposition, utilisez une pelle pour remuer les braises humides avec la terre, les cendres et le sable environnants. 

Continuez à remuer et à ratisser jusqu’à ce qu’aucune braise ne soit visible, mais aussi jusqu’à ce que la cendre ne soit plus chaude au toucher. Si c’est trop chaud pour être touché, ça ne peut pas être laissé. 

Placez donc votre main directement au-dessus des cendres (mais sans les toucher) pour vérifier la température. Faites-le avant d’aller vous coucher et à nouveau avant de quitter votre campement.

Ne laissez aucune trace

Toujours avant de partir, assurez-vous de ne rien laisser derrière vous. Si vous êtes dans un camping aménagé avec un espace où faire du feu, vous avez peut-être le droit d’y laisser des cendres et des restes de bois à proximité (vérifiez d’abord le règlement du camping). 

Si vous êtes dans un camping ou un endroit sans espace approprié pour faire un feu de camp, dispersez le bois inutilisé et emportez les déchets du feu de camp. Et si vous vous trouvez dans une véritable zone sauvage, ramassez les cendres humides et dispersez-les sur une grande surface loin de votre emplacement de camping. 

Dans les zones non développées en campagne ou autre, il est important de donner l’impression que vous n’avez jamais été là.

Un feu de camp fait autant partie du camping que la tente, mais il y a un moyen de le faire sans créer de problèmes inutiles et évitables : suivez les règles et les règlements locaux, choisissez un endroit sûr, construisez votre feu avec soin, éteignez-le complètement et ne laissez aucune trace. 

Les avantages d’un feu de camp

Maintenant que vous savez comment allumer et éteindre un feu de camp, voici ce qu’il peut vous apporter : 

  • Chaleur : même dans des conditions de froid extrême, avec juste assez d’isolation et de protection contre le vent et la pluie, un feu peut vous donner de la chaleur assez longtemps pour survivre jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Lumière visible : un feu vous permettra de poursuivre les tâches importantes qui ont une influence sur votre situation de survie, qu’il s’agisse de préparer votre abri et l’endroit où vous allez dormir, de manger de la nourriture, d’installer un piège pour animaux, de faire une arme, etc.
  • Purification de l’eau : il est presque impossible d’être totalement sûr qu’une source d’eau est totalement potable. Faites bouillir votre eau pour la rendre buvable.
  • Signalisation : si des personnes sont à votre recherche et qu’elles voient du feu ou de la fumée, elles viendront. Si des personnes qui ne vous connaissent pas ou qui ne sont pas à votre recherche et qu’elles voient du feu et de la fumée dans un endroit, elles viendront. Faire un feu est un excellent moyen de se faire remarquer et donc d’être secouru.
  • Éloigner les prédateurs, les insectes et la plupart des choses qui veulent vous mordre ou vous manger : un feu effraie la plupart des créatures sauvages et les tient à distance. Bien que cela ne soit pas sûr à 100 %, nous vous recommandons de prendre des mesures supplémentaires. Un couchage surélevé (tel qu’un hamac avec une moustiquaire), des systèmes d’alarme, des répulsifs naturels et des armes de défense peuvent non seulement être apportés, mais aussi trouvés ou créés dans la nature. 
  • Cuisson des aliments : vous ne devriez presque jamais manger d’aliments crus, même si la plupart du temps, vous ne risquez rien. Le risque est trop important si vous vous trompez, et vous pourriez tomber malade en mangeant certains aliments crus comme de la viande. La cuisson sur le feu est souvent assez facile, donc il vaut mieux choisir la sécurité plutôt que de se mettre en danger. 
  • Désinfection des plaies : la stérilisation de vos coupures et blessures ouvertes peut être une question extrêmement importante. Nous ne recommandons pas de le faire sans une formation et des connaissances appropriées. Mais désinfecter vos plaies avec une flamme ou des outils qui ont été stérilisés peut être un moyen efficace de prévenir l’infection, qui peut conduire à des problèmes de santé plus graves, voire à l’amputation et à la mort.
  • Aide pour le moral : allumer un feu vous fait vous sentir bien et c’est normal. Il vous procure tous ces avantages qui augmentent considérablement vos chances de survie. Il vous met à l’aise et vous aide à vous sentir en sécurité.

(Visited 749 times, 5 visits today)
Close